Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 19:02

DSC_9894.JPG

 

 Qui aurait cru trouver là, à dix minutes par le fleuve de l’île de Nantes, une des meilleures gaufres jamais mangée ? Sûrement pas nous, tout juste poussés par une petite envie de quatre heures avant de reprendre le bac et retourner aux Machines de l’Ile et à son Carrousel géant.

 

Et pourtant, au détour des petites ruelles colorées et vitaminées de Trentemoult, il y a la Reinette Bleue. L’ancien petit village était il y a un demi-siècle le hâvre de paix des ouvriers des chantiers de la Loire pour leurs congés de fin de semaines. Sur les bords de la Loire, les quais s’animaient alors. Aujourd’hui, Trentemoult attire les touristes curieux de trouver à deux pas de la ville un petit port qui a gardé son authenticité. Face au panorama nantais, le petit glacier ne paye pas de mine. De sa terrasse, sur la berge du fleuve, la vue est imprenable. Le dôme de Notre-Dame de Bon Port joue à cache-cache avec la Tour de Bretagne et la grue Titan.

 

Les grenouilles davantage vertes que bleues ont élu domicile dans ce petit estaminet où la maîtresse de maison propose des glaces, des boissons fraîches et surtout des gaufres maison.

 

Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas mangé autre chose qu’une gaufre carton, seulement sortie du congélateur. « Regardez si les machines tournent », explique gentiment la patronne. « Si les gaufriers ne tournent pas, c’est que les gaufres n’ont pas besoin de cuire, juste d’être réchauffées. Ils fabriquent même des gaufriers qui ne tournent pas pour les gaufres surgelées ». Cette habituée des gaufres plastiques en a eu assez d’en vendre à Paris. Et a choisi de confectionner sa propre recette. De la farine, des œufs, du beurre, de l’huile et du lait bio. Et c’est tout ? On n’en saura pas plus, la grande Reine garde sa recette secrète !

 

DSC_9902.JPG

 

En tous cas, nous voilà repartis avec deux gaufres au chocolat (maison lui aussi) et une demie gaufre au sucre pour le petit bout… 7,90 euros (3,30 la grande, 1,50 la demie) Mais, là, on en a vraiment  pour notre argent !

C’est que ma gaufre fait bien la taille de mon pied ! Près de 20 centimètres à l’aise ! Faut avoir de l’appétit ! Et pour le coup, là, tout de suite, j’en ai ! A chaque bouchée, je suis bouche bée ! Enfin une gaufre à la hauteur de ces fameuses gaufres liégeoises (que l’on trouve aussi à Bruges ou Bruxelles) que je tiens sur un piédestal. La crème de la crème en matière de gaufre !

 

Bref, tout juste le temps de voir passer le navibus une première fois, de se dire que, zut, on profite de la vue et de notre délicieuse gaufre de la Reinette Bleue, dans le calme et sans précipitation… En attendant le prochain passage du bateau qui nous mènera de l’autre côté de la rive…

 

DSC_9896.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by flowersfood - dans Le goût des voyages
commenter cet article

commentaires

Profil

  • Violaine
  • J'ai 32 ans. Journaliste indépendante, spécialisée dans l'économie et le monde de l'entreprise, je joue les food reporter au gré de mes rencontres... Je suis également passionnée de gourmandises et de cuisine conviviale.
  • J'ai 32 ans. Journaliste indépendante, spécialisée dans l'économie et le monde de l'entreprise, je joue les food reporter au gré de mes rencontres... Je suis également passionnée de gourmandises et de cuisine conviviale.

Et aussi...

Top blogs de recettes

Suivez-moi sur Instagram

Instagram