Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 12:00

Voyages-5413.JPG

Les Toqués de la Pomme de Terre

Je suis en retard, je suis en retard, comme dirait le Lapin Blanc d'Alice. Depuis 10 jours que j'ai quitté mon boulot pour me jeter dans la grande inconnue de l'indépendance, je n'ai pas eu une minute à moi. Tant mieux, me direz-vous ! Il y a déjà du boulot !

Et du coup j'ai pris du retard pour vous raconter mes escapades gourmandes. J'ai tellement de choses à vous raconter. J'espère avoir le temps dans les prochaines semaines de vous parler de ces boutiques de cupcakes parisiennes, de vous donner quelques nouvelles recettes de cupcakes, et de vous faire rêver avec une commande que je prépare pour un mariage ! 100 cupcakes pour le 6 juillet ! La classe ! :) Et puis j'espère aussi vous raconter mon escapade à Bristol (enfin !) et partager avec vous mes dernières idées en cuisine.

En attendant, je vais vous parler de pomme de terre. Début juin, j'étais donc invitée en tant que blogueuse cette fois à une séance de shooting photos des Toqués de la Pomme de Terre pour la préparation de leur dossier de presse d'automne. Nous étions au restaurant de la Pointe à Cap Coz, près de Fouesnant, tenu par Ludovic Le Torc'h.

Voyages-5417.JPG

      La Confrérie des Toqués de la Pomme de Terre a été créée en 2001 par le leader français de la création variétale de la pomme de terre, Germicopa, basé dans le Finistère. Ils sont aujourd'hui 42 chefs bretons dans la grande famille des Toqués. Et tous aiment préparer des mets savourer avec le fameux tubercule. Symbole de leur enfance, des repas en famille et des traditions. Princesse Amandine, la petite soeur de Charlotte, Blue Belle, Cherry Rouge, Juliette... Toutes les variétés de pomme de terre ont un attrait particulier. Et ils savent bien exactement comment les révéler. 

Germicopa vend des semences ou des boutures de tubercules dans 63 pays. Chaque territoire possède même sa variété de pomme de terre. Car, je l'apprends, tout le monde ne mange pas le même genre de patate ! Au Maghreb, elle serait grosse et fritable, en Europe, on aime la patate à la peau claire et qui tient bien en cuisson. Et les Anglosaxons l'aiment plus petite et bicolore... En France, 95 % des pommes de terre sont lavées. C'est le critère d'achat de la ménagère : la patate doit être belle. Or, pour certaines variétés, la peau est un élément du goût...

Germicopa a initié la Confrérie des Toqués pour remettre au goût du jour un féculent trop souvent remisé car trop long à cuisiner... En effet, le marché de la pomme de terre s'érode depuis quelques années, car les consommateurs vont au plus pressé quand il s'agit de manger. Pourtant, les producteurs nous ont déjà facilité la tâche en nous indiquant sur les sacs les propriétés de la pomme de terre : vapeur, à rissoler, purée, frites... quel gain de temps ! Mais du coup, on sait jamais comment elles s'appellent...

Quant à moi, j'utilise un moule en silicone Mastrad, un peu d'eau, du gros sel, des pommes de terre coupées en morceaux et 5 minutes au micro ondes à puissance maxi. Je les laisse après encore quelques minutes dans le moule en silicone. Et les pommes de terre sont fondantes à souhait ! Pas besoin d'attendre 25 minutes que la cocotte siffle !

Dix chefs bretons étaient donc réunis début juin pour présenter leurs recettes à base de pomme de terre et les immortaliser pour la bonne cause. 

Cette fois, ils devaient rendre hommage à Parmentier, à l'occasion du bicentenaire de sa mort. C'est cette agronome qui a démocratiser la consommation de la pomme de terre. A lui que l'on doit le célèbre hachis parmentier qu'on a tant mangé dans nos cantines. Certes, ça fait un peu repas du pauvre dit comme ça. Mais quand il est revisité par les chefs, et même refait maison chez nous, ça n'a rien à voir avec ce qu'on pouvait nous servir dans les restaurants collectifs de notre enfance.

Un bon hachis parmentier, de boeuf ou de canard, me fait saliver d'avance !

Voyages-5424.JPG

Les recettes des chefs, on pourra les retrouver dès cet automne dans les magazines culinaires. Parmi elles et pour vous mettre un peu l'eau à la bouche, voilà à quoi vous pouvez vous attendre : un parmentier au pâté Hénaff interprété par Nathalie Beauvais du Jardin Gourmand à Lorient, un parmentier de Princesse Amandine à l'andouille par Olivier Bellin de l'Auberge des Glazicks à Plomodiern, un parmentier de Dolwen aux maquereaux préparé par Eric Lavallée de l'Iroise à Audierne, un parmentier de cabillaud par Patrick Le Guen de l'Ar Men Du à Nevez ou encore un parmentier par comme les autres, à base de Blue Belle, préparé par Frédéric Rouxel de Pen Ar Vir à Loctudy... 

ça donne envie, non ?

Parmentier-de-Dolwen-aux-maquereux_recette-d-Eric-Lavallee.jpg

 

Allez, en avant première, je vous donne une des recettes des chefs.

Le Parmentier de Dolwen aux maquereaux, hyper facile à la maison. On a tous une boîte de maquereaux qui traîne, non ?

Une recette d’Eric Lavallée (L’Iroise à Audierne) Photo : Bernard Galeron

Pour 2 personnes

Cuisson : 40 minutes

Préparation : 45 minutes

- 3 pommes de terre Dolwen®

- 2 boîtes de maquereaux nature

- 1 tomate entière

- ½ oignon

- 1 gousse d’ail

- quelques branches persil plat

- 10 cl de lait

- 50 g de beurre

- poivre

 A vos tabliers !

Cuire les pommes de terre en robe des champs, départ eau froide salée pendant 20 mn. Les éplucher et les passer au presse-purée. Faire bouillir le lait et le beurre, rajouter la pulpe de pomme de terre. Rectifier l’assaisonnement. Vous pouvez rajouter un peu de noix de muscade.

Eplucher et ciseler l’oignon et l’ail. Monder la tomate à l’eau bouillante pendant une dizaine de secondes et la plonger aussitôt dans de l’eau glacé. La peler. Enlever les pépins et couper la chair en petits dés. Faire suer l’oignon et l’ail dans de l’huile d’olive à feu très doux pendant 2 à 3 mn, sans colorer. Rajouter les dés de tomates.

Ouvrir les boîtes de maquereaux. Egoutter et garder le jus. Ecraser le poisson à la fourchette en gardant la peau. Ajouter le maquereau dans la poêle. Rajouter 2 cuillérées à soupe de jus de poisson. Ne pas rajouter de sel car le poisson est déjà salé. Mélanger.

Verser cette préparation dans une cocotte, recouvrir de la purée et enfourner 15 mn à 180°.

Dégustez chaud ! Bon appétit !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Violaine sur Flowersfood - dans Bretagne
commenter cet article

commentaires

Profil

  • Violaine
  • J'ai 32 ans. Journaliste indépendante, spécialisée dans l'économie et le monde de l'entreprise, je joue les food reporter au gré de mes rencontres... Je suis également passionnée de gourmandises et de cuisine conviviale.
  • J'ai 32 ans. Journaliste indépendante, spécialisée dans l'économie et le monde de l'entreprise, je joue les food reporter au gré de mes rencontres... Je suis également passionnée de gourmandises et de cuisine conviviale.

Et aussi...

Top blogs de recettes

Suivez-moi sur Instagram

Instagram