Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 12:00

Voyages-6426.JPG

Je crois que ça y est, c'est vraiment l'été. Après avoir attendu le soleil près de 700 jours (vous avez eu un été l'an dernier vous ?), cette semaine est vraiment la semaine de l'été. S'il ne doit y en avoir qu'une... car Monsieur Météo ne nous dit pas ce que sera le mois dans son ensemble, mais pour l'instant, c'est bien parti ! Pour moi les vacances n'ont pas encore commencé, alors pourvu que ce temps dure encore un peu... ;) 

En tous cas c'est l'occasion rêvée de se promener en bord de mer, de piquer une tête dans l'eau bleu lagon du Morbihan et de déguster une bonne glace rafraîchissante. L'an dernier je vous avais parlé de mon coup de coeur : le bar à yaourts glacés d'Alain Chartier. Et bien cette année, le Meilleur Ouvrier de France, Champion du monde de sclupture sur glace remet le couvert avec une nouvelle boutique toute estivale à La Trinité-sur-Mer. Elle a ouvert en mai dernier. 

Voyages-6433.JPG

On y trouve les glaces en bacs traditionnelles : fraise, vanille, caramel à la fleur de sel, citron, mascarpone, framboise, yaourt... 

Et puis les gâteaux glacés et les verrines glacées d'Alain Chartier. Pomme caramel, poire chocolat, fruits rouges, citron, ... Une explosion de saveurs pour les papilles !

Et puis dans la petite boutique face au port, il y a aussi les macarons, quelques gourmandises sucrées, comme des noisettes, orangettes, amandes ou nougatines, et puis des coulis de caramel à le fleur de sel, indispensables sur les glaces ! Attention, une fois achetés, les verrines ont à peine trente minutes d'autonomie avant de retrouver un congélateur ! A moins que vous ne les dévoriez sur place ! :)

 

Voyages-6442.JPG

Voyages-6446.JPG

Repost 0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 12:00

20130608_181427.jpg

 

Ambiance so british à La Gacilly !

 

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, au coeur de ce petit village pittoresque et typique de la Bretagne intérieure, berceau d'Yves Rocher (qui fût non seulement entrepreneur mais maire de la commune de 1962 à 2008 avant de passer le relai à son fils Jacques Rocher), un lieu aussi friendly...

 

Tout est là : les panneaux d'ardoises sur lesquels sont manuscrits les menus, les gâteaux à étages - les fameux layer cakes - et les cake stand ! Et les boissons servies dans des tasses colorées et dépareillées...

Mais ne serait-ce pas une Anglaise qui tient ce petit salon de thé ?

Of course ! Justine a ouvert sa boutique il y a quatre ans. Native de la région de Stonehenge, elle est arrivée en France il y a six ans avec ses parents qui l'épaulent au service.

 

 

20130608_155234.jpg

 

Le Farfelu, c'est son nom, propose une carte de boissons longue comme le bras : café, thé, tisane... Et plus si affinités.

Ici tout est fait maison, tous les jours. Pour le midi, il y a une petite carte de salades et de sandwichs, et pour toute la journée, des cakes et des gâteaux... voire même des scones.

Justine propose des gâteaux différents tous les jours, suivant son humeur.

 

20130608_155225.jpg

 

 

20130608_181823.jpg

 

Ce week-end, il y avait le traditionnel Victoria Sponge Cake, francisé ici en un "Vanille et Fruits", le Coffee Cake, au café donc, le Banoffe, banane et caramel ou toffee, le tout chocolat, et le cake gingembre caramel...

 

Et pour les gourmands, la part de gâteau et la boisson ne sont qu'à 5 € en offre "Promo"...

 

20130608_183755.jpg

 

A l'intérieur, quelques tables, une grande cheminée, et en extérieur, sous une tonnelle, une petite terrasse... Un coin pour les enfants avec quelques jeux (super !)... Mais le hic, c'est qu'il n'y a ici pas de possibilité de payer en carte et pas de toilettes (hum hum ! Les plus proches sont municipales à 100 m alors pour les envies pressantes, passez votre chemin)... On sent bien qu'on est ici un peu à la maison. Avec maman qui bouquine en haut de l'escalier, papa qui sert le café et Justine aux fourneaux...  

 

20130608_182439.jpg

 

Si l'ambiance m'a totalement ramené sur les côtes anglaises, j'ai été un peu deçue de la part de gâteau... J'ai l'habitude d'avoir des parts bien roboratives... et cette fois, on a dû partager nos deux parts avec notre petit Buh... Finalement, c'est peut-être elle qui en a mangé le plus !!

 

20130608_182445.jpg

 

Bon mais c'est pas le tout, après cette escale gourmande, il est temps de reprendre le chemin du festival de photo... Le plus grand festival de photo de plein air de France, gratuit... A découvrir jusque fin septembre.

Je vous en ai parlé juste ici.  

 

20130608_181717.jpg

Repost 0
Published by Violaine sur Flowersfood - dans Le goût des voyages
commenter cet article
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 12:00

20130608_161148.jpg

Ce week-end, nous sommes allés faire un tour au festival de photos Peuples et Nature à La Gacilly, qui fête ses 10 ans. C'est l'occasion pour moi de vous parler d'un voyage qui m'a énormément marqué, à Berlin. L'Allemagne étant le pays invité du festival qui se tient encore jusqu'au mois de septembre. Pour plus d'infos : c'est par ici

Difficile cette fois de vous faire part des découvertes culinaires de la capitale allemande, car je n'avais pas de blog à l'époque et les escalopes panées sont les seules spécialités - pas mémorable pour un sous - que l'on ait dégusté. Ces Schnitzel, ou escalope viennoise composées d'une fine tranche de viande enrobée de panure et frite. On en trouve dans toutes les bonnes brasseries, accompagnées de pomme de terre et de salade. Bon j'avoue, c'est pas cultissime !

En août 2011, je me souviens surtout d'avoir couru pendant deux jours à la recherche du doudou perdu devant Berliner Dom (à voir plus bas)... Du coup, pas vraiment le temps de se poser et de regarder  ce qui se fait de douceurs sucrées ou salées. La prochaine fois que j'y vais, promis, je dénicherai les bonnes adresses.

Voyages-6224.JPG

Des Schnitzels, ces fameuses escalopes à la viennoise sont les spécialités allemandes. 

Pour l'heure, je veux vous parler de ce pays, l'Allemagne, pour lequel j'éprouve beaucoup d'affection. En effet, cette année, le pays invité du festival de photo initié par Jacques Rocher - fils de l'industriel Yves Rocher et maire de la commune de 2.200 habitants à l'est du Morbihan - est l'Allemagne. Loin d'être aussi exotique que l'Italie ou l'Espagne, aussi patriotique que le Royaume-Uni, l'Allemagne recèle des trésors insoupçonnables... J'essaierai de vous le raconter un jour. 

Depuis 5 ans, j'ai appris à connaître l'Allemagne et les Allemands, et je suis tombée d'amour pour ce pays et ses habitants. La première fois que j'ai mis les pieds à Berlin, j'ai été parcourue d'un sentiment étrange. Une forte émotion. J'en avais les larmes aux yeux à moins de 100 mètres de notre hôtel, en longeant ce qui reste du Mur

Et là, à moins d'une heure de chez moi, j'ai été directement transportée dans cette ville rongée par l'histoire. Qui s'est littéralement transformée en une cité ultra moderne, spacieuse, verte, dynamique et riche culturellement. On ne peut que être fier de cette métamorphose et heureux pour les Allemands d'avoir su se reconstuire ainsi. 

Voici en noir et blanc les photos que l'on peut voir sur cette exposition à La Gacilly. Et en couleurs, mes photos, prises en 2011.

20130608_162243.jpg

Le drapeau rouge est hissé par les soldats soviétiques en haut du Reichstag, le 2 mai 1945. La prise de Berlin est pour eux le signe de la Victoire ! La photo est une reconstitution. Elle a été prise sur le tournage d'un film quelques années plus tard. 

Ci-dessous, le palais du Reischtag, construit en 1894 pour accueillir l'Assemblée du Reich complètement détruit par un incendie en 1933. 

20130608_161732.jpg

Voyages-5811.JPG

Voyages-5853.JPG

Voyages-6725.JPG

Aujourd'hui reconstruit, le palais du Reichstag accueille le Bundestag de la république fédérale d'Allemagne, avec sa coupole de verre. Le palais et sa coupole se visitent. Par contre, il faut réserver sur internet deux à trois jours auparavant son horaire de passage au risque de se faire refouler à l'entrée (ce qui nous est arrivé !) 

20130608_161916.jpg

Unter den Liden, l'avenue qui part de la porte de Brandebourg jusqu'au pont du Château. 1,3 km de long. La photo a été prise avant la guerre.  

 

20130608_162033.jpg

La porte de Brandebourg. Avant guerre ci-dessus. En 2011 ci-dessous.

Voyages-5713.JPG

Voyages-5783.JPG

      Voyages-6190.JPG

C'est au pied de la Cathédrale de Berlin, Berliner Dom, que nous avions perdu le doudou. Tiana est tombée de la poussette. Quelqu'un la ramassé et l'a gardé pour lui... Je ne vous raconte par la crise...

Ci-dessous, ce sont des plans de Postdamer Platz avant sa construction. Aujourd'hui, cette place est la plus symbolique de la modernité de Berlin. Avec son Sony Center, son musée de légo, sa tour Deutsch Bahn... Des immensités qui rivalisent avec les gratte-ciels de style new-yorkais... 

20130608_170322.jpg

Voyages-5937.JPG

Voyages-5990.JPG

A La Gacilly, le mur de Berlin s'expose sur les maisons du village. Un décor étonnant et tellement anachronique. Mais qui offre encore plus d'émotions.

      20130608_161156.jpg

Voyages-5642.JPG

Ci-dessus, ce qu'il reste d'une partie Mur de la honte, près de la Topographie de la Terreur, un lieu d'expositions sur le mur, son tracé, la vie dans Berlin entre 1961 et 1989. Je n'ai pas pu faire d'autre photo de cette portion de mur car cela m'était insoutenable. Surtout de voir les Japonais en train de se prendre en photo entre eux, souriants, devant ce qu'il en reste... comme si c'était un monument historique !

Construit dans la nuit du 13 août 1961, le mur a divisé la ville et le pays en deux durant presque 30 ans. Nous étions à Berlin le 13 août 2011. En pleine commémoration de ce triste anniversaire. Aussi, la ville exposait son histoire aux passants, pour que jamais cette période si sombre ne tombe dans l'oubli. Ce qui m'a beaucoup émue. 

Et de voir aujourd'hui, à La Gacilly, les trois drapeaux flottants m'a de nouveau empli d'émotion.

Allemagne, France, Bretagne.

Ce billet, je le dédicace à mes Flo : la Marraine de ma fille et ma Grande Soeur de coeur. Et surtout à Elisa, Siméon et Liam (qui a 5 ans aujourd'hui : Bon anniversaire Grand !), tous trois issus d'une union franco-allemande. Symboles de la réconciliation. 

Parce qu'on a tant à partager entre nos deux peuples...

 

20130608_191252.jpg

 

Repost 0
Published by Violaine sur Flowersfood - dans Le goût des voyages
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 12:00

20130523_141502.jpg

 

Et voici une super adresse de bagels' store, à Paris : Bagel Market.

Si votre chemin vous mène du côté des Halles et de Beaubourg, dans le quartier du Marais, alors faîtes un détour par la rue des Blancs Manteaux. Là, un petit restaurant d'à peine 30 m² vous attend. Poussez la porte et faîtes vous accueillir par Steve et Stanley dans un décor industriel. Deux cousins réunis autour de ce beau projet : faire de Bagel Market la référence parisienne du bon bagel.

 

20130523_133626.jpg

 

Et je vous donne mon avis : ils ont raison de mettre la barre haute car c'est carrément top !

Bagel Market a ouvert en février dernier. Tombé dans le bagel mania dès sa plus tendre enfance - le bagel était alors son pain quotidien - Stanley précise d'entrée de jeu qu'ici tout est frais et préparé le matin. "Il n'y a pas de congélateur", assure-t-il. Le duo travaille avec une pâtissière qui livre chaque matin les bagels tous frais (nature, sésame, pavot, fromage et multigrains) et les pâtisseries : des muffins et des cheesecakes américains plus vrais que nature. Le petit truc en plus c'est le cheesecake chèvre-poires caramélisées. Je l'ai goûté, et c'est vrai que les parfums se marient bien. Quelques gros morceaux de fromage de chèvre auraient pu être réduit un peu, mais c'est pas mal !

 

20130523_141344.jpg

 

20130523_141358.jpg

 

Quand je suis arrivée dans le restaurant, j'étais toute seule. Et puis en moins d'une demie heure, une vingtaine de personnes sont passées prendre commande, s'installer ou repartis avec leur repas. 

On commande au comptoir, on règle et Stanley vient nous servir. Avec le sourire !

Derrière le comptoir, Steve, qui est chef, et qui a notamment fait ses armes àl'école Ducasse et travaillé durant sept ans dans des grands restaurants, prépare les bagels minute. Dix recettes froides, six chaudes.

 

20130523_134032.jpg

 

Des recettes étonnantes avec du saumon fumé baltique, du pastrami, de la mousse de thon et du cheddar, du rosbeef, de la mayo au sirop d'érable, du foie gras en tranche avec des confits de figues fraîche, du cream cheese forcément ! Et aussi des bagels végétariens aux tians de légumes, au caviar d'aubergine...

J'ai goûté un rosbeef et ai beaucoup aimé la petite huile à la moutarde de miel qui donnait un petit goût sucré au bagel. Miam ! Et les bagels sont bien roboratifs, copieux et savoureux. A la hauteur d'un Bagels & Brownie, qui était jusqu'ici ma référence... Allez savoir, ça va peut être changer ! :)

 

 20130523_143429.jpg

 

Quand on est chez Steve et Stanley on sent surtout un côté "authentique". Ces deux-là ne trichent pas. Ils croient dur comme fer à leur concept de bagel store, et ne surfent pas sur un effet de mode. Pour eux le pain rond avec un trou au milieu fait partie de leur histoire, de leurs racines. Ils l'ont toujours connu dans leur environnement familial. Ils veulent croire que le produit perdurera par delà la mode. "Même si les banques, elles, ne suivent pas", reconnaît Stanley. Difficile de se lancer. Et pourtant je leur souhaite une grande réussite, car ils le méritent.

En voilà deux qui ont créé leur job, et qui vont créer des emplois à leur tour.

Ils font leur buisness avec le coeur et avec le sourire... (Non, non, ils ne m'ont pas payé pour écrire ça !)

 

Je vous redonne l'adresse :

Bagel Market, 43 rue des Blancs Manteaux, dans le 4è arrondissement de Paris.

Tél. : 09 50 09 25 50.

www.bagelmarket.fr 

Repost 0
Published by Violaine sur Flowersfood - dans Le goût des voyages
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 12:00

Voyages-9793.JPG

Cette semaine, pas de cupcakes comme de coutume... désolée... Je suis en déplacement à Paris et ne peux donc pas en préparer... Ce n'est que partie remise pour la semaine prochaine !! :)

Alors je vous emmène en balade... ;) Au pays des cupcakes justement... Mais non, non, pas si loin. Juste de l'autre côté de la Manche. Au Royaume-Uni. Une destination qui m'inspire et dans laquelle on se sent bien.

Alors, je vous la raconte mon escapade britannique du mois de mars ? Ce sera pas long, je vous mets surtout des photos. A vous de vous imaginer les odeurs, l'ambiance et tout ce qui tourne autour.

Quand même oui, fallait juste que je prenne le temps de le faire... Alors en plusieurs épisodes, je vous raconte les petits endroits qui m'ont plu outre-Manche. Et si daventure vous traversez le Channel et que votre route mène dans ces villes, n'hésitez pas à pousser la porte. 

D'abord à Winchester. Ville du Hampshire, au Sud de l'Angleterre, réputée pour sa cathédrale dont la nef est la plus grande d'Europe après la Basilique Saint-Pierre de Rome. La cathédrale renferme aussi les tombes des premiers rois d'Angleterre.

Voyages-9780.JPG

Voyages-9757.JPG

Voyages-9753.JPG

Escale matinale donc, à une heure après notre arrivée du ferry à Portsmouth (sous la neige) et avant de s'arrêter à Stonehenge. Dans cette petite ville de 40.000 âmes pittoresque et charmante. Jolie et accueillante. Une adresse figurait sur le guide du Routard : Ginger Two For Tea, 28 et 29 St Thomas Street. Et, la faim au ventre par - 1 °, rien ne pouvait plus nous donner envie que cette adresse.

En passant devant, le lieu nous a carrément interpellé... Une jolie devanture avec de larges et hautes fenêtres, un vélo, des ardoises manuscrites, du mobilier de bois et plein de cadres avec des mots, des mots et des mots...

 

Voyages-9797.JPG

A l'intérieur, on peut se poser pour un breakfast, un lunch, a cup of tea ou juste un sandwich pour emporter.

Les filles qui tiennent ça proposent des crumpets maison excellents, des scones énormes et roboratifs. Le Victoria Sponge cake, lui, est léger comme tout.

Onze variétés de gâteaux sont exposés sur des cake stand sur le comptoir. Et aussi des flapjack, des granolas, des shortbread millionnaires... On trouve tout ce qu'un coffee shop à l'anglaise propose de meilleur. 

Voyages-9828.JPG

Ainsi qu'une grande variété de thés de leur propre marque.

Voyages-9798.JPG

Il flotte un petit air de Primrose Bakery chez Ginger Two... (Je vous en parle toutes les semaines de cette Primrose Bakery, vous vous souvenez ?)

Pour le petit déjeuner, avec les crumpets on peut choisir du beurre, des confitures, du nutella, du miel...

Voyages-9804.JPG

Ces crumpets ont un goût de trop peu ! Alors les filles de la boutique ont sorti des scones énoooooOOOoormes et tous frais. Pile ce qu'il nous fallait pour nous rassasier.

Et normalement après ce scone maison on n'a plus trop faim :)

Voyages-9805.JPG

Ce matin là le voyage ne faisait que commencer... Et l'immersion dans l'Angleterre n'était qu'à ses prémices. Et franchement, ce petit déjeuner reste un super souvenir. Par la fenêtre nous regardions les flocons tomber. Nous devions reprendre la voiture pas trop tard, pour ne pas risquer de rester coincés avant notre point d'arrivée : Bristol.

Voyages-9820.JPG

Voyages-9831.JPG

Voyages-9832.JPG

Voyages-9835.JPG

Repost 0
Published by Violaine sur Flowersfood - dans Le goût des voyages
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 12:00

La semaine dernière, la ville de Vannes vibrait au rythme de la Semaine du Golfe. L'un des événements les plus importants de la cité des Vénètes, qui attire des milliers de touristes et de passionnés de voile, de navigation, de grandes expéditions et de mer. Les trois mâts occupaient les pontons des ports du golfe, d'Arzon à Locmariaquer en passant par Larmor-Baden et Arradon... Et dans le port de Vannes, l'heure était à la fête !

Pour cette 7è édition, le pays à l'honneur était la Hollande. Du coup, les quais du port s'étaient parés de nouvelles couleurs... De quoi offrir aux visiteurs un voyage au pays du fromage et de la tulipe !

Première découverte, l'Hydrograaf. Un navire hollandais qui a pris l'eau pour la première fois en 1910 et qui aujourd'hui est rattaché au port de Rotterdam. Dans les années 20, il transportait la famille royale vers la Zeeland, province du Sud de la Hollande difficilement accessible par voie terrestre. Le vaisseau fut mis hors de service en 1965. Il revit aujourd'hui une seconde jeunesse, lors d'événements privés (mariages, événements, cérémonies) et nationaux. Le navire peut aujourd'hui, après une somptueuse restauration en 1982, accueillir 200 personnes pour la journée, dont 120 personnes en buffet. Il est toujours de sortie pour fêter la Saint-Nicolas au Pays-Bas, fête pendant laquelle les enfants attendent les cadeaux censés débarqués du bateau.

20130511_125736.jpg

20130512_124607.jpg

20130511_125809.jpg

Une petite visite qui nous a transporté sur les quais d'Amsterdam et nous a mis en appétit !

Heureusement à quelques mètres de là, des stands de produits hollandais ont ravis nos papilles !

20130511_144244.jpg

Des harengs fumés de manière artisanale. Un petit goût bien sympathique même si l'odeur est restée impregnée longtemps après avoir fini de manger !! Obligées de prendre une douche en rentrant et de mettre toutes les fringues à laver !! Et encore, nos doigts sentaient encore le fumage ! Grrr !!! Allez, ça nous fait des souvenirs !

20130511_144323.jpg

Un stand de fromage qui nous a rappelé notre escapade à Amsterdam, où nous avions fini dans une boutique de fromage à tester toutes les sortes de gouda ! Gouda jeune, gouda vieux, gouda black, gouda au cumin... Avec des petites confitures qui vont bien :) On est reparti de là avec nos provisions !

Et puis  poffertjes, ces petites boules de crêpes délicieuses avec une noix de beurre, du sucre glace et de la liqueur. Un régal ! 

20130511_144754.jpg

20130511_144833.jpg

Les Hollandais qui les préparaient m'ont dit que la recette était composée d'eau, de farine, de crème de café, de sucre et de sel... Il faudrait que j'essaie !! Me manque juste leur moule à plusieurs petites alvéoles pour faire cuire les boules de crêpes. Va falloir que je trouve ça !! :) Une poffertjes pan ! J'essaierai en tous cas, et je vous donnerai la recette ! :)

20130511_142828.jpg

Ca se déguste tiède. C'est vraiment délicieux ! Et je me souviens avoir manger des petites crêpes comme ça, façon blinis, avec de l'eierlikör, de la liqueur d'oeuf allemande, et c'était déjà un régal ! Comme quoi ces fameuses petites crêpes que l'on croit bretonnes, font le tour du monde et se savourent à chaque fois de manière différente. Mais les ingrédients de base restent à peu près les mêmes !

20130511_143919.jpg

Et pour terminer, des petites gaufres au sirop de speculoos, des siroopwafels. Rien que pour ça, la balade valait le coup ! :)

20130511_144431.jpg

Des petites gaufrettes faîtes maison, et coupées en deux (malgré leur finesse !) pour y déposer du sirop de speculoos, du nutella ou du sirop et du fromage (pourquoi pas !). Ca se mange tiède également et c'est super bon. Je me souviens que mon chéri en avait acheté en partant d'Amsterdam et qu'on avait bien apprécié ces petites gourmandises !

Quoi ? Il y avait aussi des bateaux à la Semaine du Golfe ? :)

Je vous laisse admirer la grande parade dans les eaux du golfe du Morbihan en photos, grâce à l'oeil vif de François Destoc, photographe du Télégramme :

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/morbihan/semaine-du-golfe-la-grande-parade-en-images-11-05-2013-2099336.php

Je n'aurai pas fait aussi bien ;)

 

Repost 0
Published by Violaine sur Flowersfood - dans Le goût des voyages
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 12:00

Bruxelles--2-.jpg

La semaine dernière j'ai passé deux jours à Bruxelles pour un voyage de presse. Emmenée par une délégation de professionnels de la pêche de Lorient, venue défendre les intérêts de la profession devant le Parlement Européen. Et profitant du rendez-vous pour se rendre au salon international des produits de la mer, le Seafood.

Si le séjour fut court et intense, j'en ai tout de même profité pour faire le tour de la Grand'Place durant deux heures le mercredi matin. Le jour où il a fait plus de 20°. L'ambiance était magique sur celle qui se dit être la plus belle place du monde ;) Allez, elle fait la fière la Bruxelloise, mais on ne lui en veut pas, elle n'est pas loin de dire vrai... Pas vrai ?

20130424_104308.jpg

La pointe qui culmine à 96 mètres de haut classe l'Hôtel de Ville de Bruxelles au patrimoine mondial de l'Unesco. Datant de près de 1.000 ans, la Grand'Place de Bruxelles, qui représente un rectangle de 68 mètres par 110 mètres, est la destination la plus touristique de toute la Belgique.

Après plusieurs séries de travaux, les maisons des brasseurs sont presque toutes propres. Etincelantes de lumières et de dorures. Il faut se poser sur la Grand'Place plusieurs heures pour pouvoir admirer les innombrables détails d'ornements qui décorent les façades. Des façades qui mélangent les styles : gothique, baroque et Louis XIV.

C'est en 1695 que la Grand Place, emplacement de marché, a pris sa forme actuelle. Imaginez-vous qu'en 1695, il y a plus de 300 ans, les gens déambulaient sur la place de la même manière que nous aujourd'hui !

20130424_135913.jpg

Bref, je n'avais pas tout ce temps devant moi, alors mon parcours était assez chronométré... Arrivée à la Gare Centrale, j'ai pris la direction de la Grand'Place, pour zieuter sa grandeur, puis détour par la rue Neuve pour faire quelques courses chez Hema (m'approvisionner en fournitures à cupcakes), le grand supermarché Delaize du quartier De Broukère pour finir mes courses de produits belges et hop j'ai tourné vers la rue Sainte-Catherine pour remonter la rue de Flandre. Mon chéri m'avait noté quelques adresses à aller visiter. Comme Pimpinelle, une boutique toute charmante d'ustensiles de cuisine assez vintage, de livres, de décorations originales, où l'on peut s'asseoir pour manger une soupe et grignoter. Et finalement, dans la rue de Flandre se succèdent des tas d'épiceries fines et spécialisées... Le genre d'endroits qu'on adore !

Bruxelles--7-.jpg

Mais l'effervescence était bel et bien place Sainte-Catherine. Là, à l'angle, le traiteur de la mer Nordzee avait ouvert ses étals au-dehors, créant pour fêter ce magnifique soleil de printemps, un comptoir improvisé sur le trottoir. Sur des bacs vides entassés les uns sur les autres, le zinc éphémère de ce bar à poissons attirait le chaland par son odeur de friture alléchante. Il y avait carrément foule sur la place. Attablés, un verre de vin blanc providentiel à la main, les Bruxellois profitaient de leur pause déjeuner pour trinquer à cette belle journée. Grignotant les croquettes de crevettes, les calamars frits, les scampis, les couteaux aux herbes et les pièces de thon assaisonnés. 

Bruxelles--11-.jpg

Bruxelles--8-.jpg

Bruxelles--12-.jpg

Et pour faire comme les autres, j'ai pris mon ticket. Une serveuse a noté mon prénom et ma commande, et lorsqu'elle fût prête, elle m'a hêlé de l'autre côté de la rue. J'avais partagé quelques instants un bout de banc au soleil avec une gentille mamie qui attendait sa petite-fille pour déjeuner. "Vannes ? Ah oui je connais ! Je vais en Bretagne pour soigner mes allergies", m'expliqua-t-elle. "Ils font des chaudrons en cuivre à Vannes ? J'en ai acheté un pour faire des confitures" Ah bon ? Première nouvelle ! Je connaissais les kouign Aman et les crêpes mais les chaudrons en cuivre... pourquoi pas... Quand mes croquettes de crevettes sont arrivées, accompagnées de leur petite salade, je me suis installée sur un mange-debout. "C'est une spécialité belge !" m'a assuré la petite mamie. Super ! Je vais manger belge ce midi ! Manquent plus que les frites !

Bruxelles--13-.jpg

Après cette petite mise en bouche, j'ai de nouveau rejoint la Grand'Place. Je ne pouvais pas quitter Bruxelles sans lui dire au revoir. L'avion décollait déjà dans quelques heures seulement. Je ne vous conterai pas les chocolatiers de la place et des alentours, il y en aurait trop. Neuhaus, Leonidas, la Curée Gourmande, Corné... Et la petite boutique historique de Speculoos Dandoy, rue au Beurre. 

Bruxelles--14-.jpg

A l'autre bout de la place, en allant vers la galerie Saint-Hubert, j'ai pris une petite gaufre pour terminer ce petit voyage gourmand dans la capitale belge. Une gaufre nature, pas besoin d'en rajouter. Je voulais déguster la saveur belge par excellence... Et la dévorer sur la Grand'Place !

Ma recette du bonheur ? C'est tout simple : déguster une bonne gaufre de Liège sur la Grand'Place... :)

Bruxelles--17-.jpg

Avant de faire un coucou au Manneken Pis et à la horde de Chinois qui l'entourent et de repartir de nouveau vers la Gare Centrale...

Bruxelles.jpg

Au revoir Bruxelles, à bientôt !

Repost 0
Published by Violaine sur Flowersfood - dans Le goût des voyages
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 12:00

 Voyages-4608.JPG

Aujourd'hui c'est Pâques ! Quoi de mieux que de se raconter l'histoire de cette fève exotique devenue la drogue douce de millions de gens : le chocolat !

Je profite donc de cette journée de fête pascale pour vous emmener en voyage à York, la ville du chocolat, au Nord de l'Angleterre. Embarquement immédiat !

A une quarantaine de kilomètres de Leeds, au Nord de l'Angleterre, se trouve la ville de York. L'ancienne York, pas la nouvelle...  La ville où a été inventé le célèbre Kit Kat !  

Fondée en 71 après Jésus-Christ, York possède une riche histoire romaine et viking. Aujourd'hui, la cité qui a conservé son charme médiéval, est réputée pour sa cathédrale gothique, York Minster, la plus grande d'Europe du Nord. York se visite aussi pour son musée national des chemins de fer (avec un nombre impressionnant de locomotives anciennes venues du monde entier), et est entièrement tournée vers l'industrie du chocolat ! Et c'est cela qui nous intéresse ici. 

Si les boutiques de chocolat, longtemps pignons sur rues, se sont aujourd'hui effacées du centre historique, il reste tout de même cette attraction à faire absolument : le York Chocolate Story... Qui nous raconte tout de l'histoire du chocolat. De la culture de la fève à ce qui compose aujourd'hui de nombreux bonbons, gâteaux, barres, glaces et tartes.

Voyages-4580.JPG

En effet, c'est à York qu'on été inventés les Smarties, les After-Eight et les Kit Kat ! On le découvre grâce à l'attraction : York's Chocolate Story, situé à King's Square. Le lieu propose un salon de thé, une boutique de chocolat et un musée interactif à l'étage. Un lieu qu'on croirait tout droit sorti de l'imagination de Willy Wonca ! Avec des images épatantes, vivantes et ludiques, un décor de bulles suspendues, des couleurs flashy, des machines improbables, des odeurs à sentir, des fèves de cacao à toucher, des papilles à émoustiller et un parcours historique qui suit les aventures de la fève de cacao et son passage dans la cité de York.

On découvre ainsi, de la naissance de la fève à la fabrication de chocolats de renom, l'épopée du cacao. 

Voyages-4586.JPG

 

Comment déguster un chocolat ? C'est par là que commence Alan, le chocolatier de York's Chocolate Story, pour sa visite guidée et commentée. En pinçant le nez, on se rend compte que le chocolat n'a aucune saveur particulière en bouche. C'est donc le palais et le nez qui permettent de sentir le goût réel du chocolat. C'est par là que s'échappent les mille saveurs de cette douceur exquise. 

Essayez pour voir, chez vous, ce que donne un chocolat dans votre bouche en vous pinçant le nez. Vous allez voir !

Le "musée" raconte ainsi toute l'histoire du chocolat. Depuis la conquête de la fève de cacao jusqu'à l'empire florissant de Nestlé... qui a racheté la majeur partie des fabricants de chocolats du pays d'York. Désormais, il se fabrique cinq millions de Kit Kat par jour à York, les Quality Street sont eux produits à Halifax et les Smarties à Liverpool. 

Voyages-4593.JPG

Voyages-4596.JPG

Voyages-4603.JPG

Créé en 1935 par Rowntree, la gaufrette enrobée de chocolat Kit Kat était destinée à l'époque aux ouvriers. Ils pouvaient ainsi l'emporter avec eux dans leur lunch box. Durant la Seconde Guerre Mondiale, la baisse de production du lait engendre un Kit Kat au chocolat plus sombre et plus fort. 

Kit Kat existe aujourd'hui en 16 parfums. On est loin de les connaître tous sur le marché français et européen, car ils sont pour la plupart destinés au Japon. Les Japonnais sont fans de ces barres chocolatées croustillantes et en achète au sirop d'érable, au beurre de cacahuète, à la fleur de cerisier, au melon, à la poire, au thé matcha... 

Voyages-4607.JPG

Par ailleurs, il se vend chaque année une tonne de Kit Kat au Duty Free de Dubaï !

Le musée propose une rétrospective des publicités télé ou magazine des barres chocolatées, et une vue sur l'ensemble des emballages, à travers le temps.

Voyages-4610.JPG

 

Voyages-4627.JPG

 

Les After Eight sont lancés en 1962 par Rowntree, en Ecosse. D'abord présentés en boîte et en tablette, c'est plus tard que l'After Eight prendra sa forme actuelle. Une véritable petite révolution dans la fabrication de chocolat. En effet, permettre à un fondant à la menthe d'être enrobé de chocolat n'était pas chose aisée. Il a fallu plusieurs essais pour parvenir à ce chocolat solide garni de menthe.  Un des éléments importants de ce chocolat est aussi son packaging. Le ranger dans une petite pochette individuelle permet de protéger ce chocolat à la menthe très fragile. Il est nécessaire de rangers les bonbons de chocolat dans leur boîte de manière très précautionneuse. 

 

Voyages-4667.JPG

Cette horloge est la réplique exacte de celle présente sur les boîtes d'After Eight. Fabriquée dans l'atelier de confection de chocolat de York... La visite se termine d'ailleurs sur une démonstration privée de la fabrication de chocolats. Un petit régal à voir et à déguster avant de quitter cet endroit hors du temps...

Durant la visite on apprend aussi que le chocolat est toxique pour les animaux. Un simple smarties peut tuer un petit merle !

Voyages-4584.JPG

 

La visite peut durer 1 h 30 suivant qu'on ait envie de tout toucher, regarder, lire, comprendre...

Et il en coûte un peu moins de 10 livres par personne. York's Chocolate Story est ouvert de 10 h à 17 h chaque jour (dernière visite à 17 h). Si je vous ai convaincu d'aller faire un tour dans ce petit parc d'attraction familial du Yorkshire, alors plus d'informations :  http://www.yorkschocolatestory.com/

 

Repost 0
Published by flowersfood - dans Le goût des voyages
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 12:00

Deux petites découvertes à partager avec vous, côté bagels ;)

J'ai décidé de vous parler de deux enseignes dans lesquelles j'ai foncé tête baissée pour manger un bagel et une gourmandise sucrée.

 Voyages-2155.JPG

 20120915_141846-copie-2.jpg

Le premier, Bagels&Brownies, est une enseigne parisienne présente dans le 6è, rue Notre-Dame-des-Champs pas très loin du Jardin du Luxembourg, et dans le 10è arrondissement, rue du Faubourg Poissonnière.

Le succès de cette petite boutique vendant des bagels fait maison à la minute et des desserts riches et très américanisé ne se dément pas. Pour preuve la file d'attente qui se prolonge dans la rue pour se faire servir un de ces doux pains rond et troué. Mais ce n'est pas n'importe quel bagel ! Ici, il est carrément énorme ! On en a pour son argent !

Les villes nord-américaines défilent sous les yeux du chaland affamé : Montréal, Phoenix, Miami, Philadelphia, New-York...

Une invitation au voyage et à la gourmandise. Dans ces pains ronds, frais, nature, au fromage ou au sésame, toastés à la minute, sont tartinées des sauces au fromage frais Philadelphia ou à la moutarde au miel. Ils sont ensuite tapissés d'une bonne tranche de protéines : pastrami, rosbeef, dinde fumée, thon, saumon... Le tout agrémenté de salade, de concombre, d'avocat, de tomates... Le tout à la demande !

20120915_142606.jpg

20120915_143145.jpg

20120915_142321.jpg

Ca dépote ici, entre midi et deux, les commis sont les rois du bagels ! Et il y a intérêt à aller vite !

20120915_141854.jpg

Voyages-3177.JPG

Voyages-3182.JPG

Le bagel est carrément énorme ! Enveloppé dans du papier, coupé en deux pour plus de facilité à le manger...

 20120915_151322.jpg

      Et cette tartelette au caramel, je ne vous raconte pas !

Amatrice de bagels, j'y ai dégusté les meilleurs. Ils sont roboratifs, ultra généreux et copieux.

Et se marient parfaitement avec les desserts de la vitrine : brownies, of course, cookies, cheesecakes, tartelettes au caramel...

Difficile de manger à l'intérieur, le comptoir est tout petit. Mais l'ambiance y est punchy. Aux fourneaux, les commis ne chôment pas pour satisfaire une queue de clients qui ne discontinuent pas entre midi et deux.

 

 

20130216_144914.jpg

 

Le second, Bagels&Cakes, est une enseigne rennaise découverte il y a peu. Une boutique qui surfe sur le succès des bagels et des cupcakes et qui propose des préparations maisons. Et pour une fois on trouve même un coin enfants avec des jeux ramenés de chez Ikéa et une table à langer pour les changer ! 

C'est une copie de Bagels&Brownies dans les grands largeurs, mais malheureusement pas dans le détail.

Les bagels, qui possèdent eux aussi le nom d'une ville américaine, sont aussi épais que ceux que je fais à la maison. On a encore faim après en avoir mangé un... 

Côté dessert, j'étais alléchée par leurs cupcakes maison. Fourrés au nutella, glaçage chocolat blanc, aux amandes, glaçage vanille, avec des mini pour les enfants parsemés de bonbons. A l'oeil, le cupcakes est tentant. Mais j'ai été hyper déçue. Fade. Les base de génoises avaient une texture plus proche des muffins que des cupcakes ! Attention, vous parlez à une puriste ! Ce n'est pas la même chose ! :) Et le glaçage était assez fade malheureusement.

Bref, si vous êtes en famille, vous pouvez vous y arrêter. Mais ce sera plus pour le coin des enfants que pour découvrir de nouvelles saveurs dans la catégorie Fast Good. Ce segment qui prend des parts de marché sur la restauration depuis que la gamme de sandwichs gras et insipides a été renouvellée. Et que l'on peut aujourd'hui manger vite et bien...

Dommage, car je pense qu'à Rennes, comme ailleurs en province, il y a le potentiel pour ce genre de fast food.

D'ailleurs, autre bon point pour l'enseigne rennais, comme Bagels&Brownies, ici est confectionné le bagel à la demande, juste devant nos yeux. Avec du pain juste toasté avant d'être garni, et non l'inverse comme le font d'autres enseignes (Brooklyn ou Feel Juice, Starbucks s'embête même pas : le pain reste froid !)...  

Au final, la rolls royce des bagels reste pour moi Bagels&Brownies à Paris, même devant l'enseigne du Yorkshire pourtant hyper tendance Bagel Nash...

http://flowersfood.over-blog.com/article-leeds-un-parcours-gourmand-dans-une-capitale-du-shopping-111247587.html

 

Alors à quand un  Bagels&Brownies près de chez vous ? ;)

Repost 0
Published by Violaine sur Flowersfood - dans Le goût des voyages
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 12:00

LEEDS CITY MARKET 

 

Leeds n'est pas qu'une capitale du foot ! Je vous propose une petite visite guidée et gourmande dans la dernière ville européenne que j'ai visité ;)

Leeds serait-elle en train de devenir une destination prestigieuse ? En tous cas, elle sera à l'honneur en 2014 lorsqu'elle accueillera le départ du Tour de France, qui passera également par Londres... Ne me demandez pas pourquoi on l'appelle Tour de France alors qu'il prend son envol en Angleterre, hein... 

En tous cas, moi qui n'apprécie guère tout ce qui touche au ballon rond, j'ai découvert en octobre dernier une ville anglaise charmante et franchement urbaine. Dans l'Ouest du Yorkshire, Leeds offre à ses près de 2 millions d'habitants (dans l'aire urbaine, sinon 450.000 dans la ville) toutes les commodités d'une grande ville, à deux pas de la verdure.

La cité autrefois industrielle a réussi à sa mue en une destination 100 % shopping ! Avec plus de 1.000 boutiques dans son centre, dont le marché couvert le plus grand d'Europe à Kirkgate Market.

 

LEEDS.JPG

 

La chance pour pouvoir découvrir cette ville, c'est son aéroport, qu'elle se partage avec sa voisine Bradford.

Un aéroport international à seulement une vingtaine de kilomètres de la ville.

Si Leeds a connu une histoire chargée par l'industrie lourde et manufacturière, en pleine récession dans les années 70 et 80, elle a su transformer son indentité en près de 40 ans. Aujourd'hui la cité est toujours en plein développement, arborant des nouveaux quartiers et des immeubles ultra modernes. Comme le Royal Armouries, le musée national des armes et des armures, dont la petite marina toute proche attire résidence et quartiers d'affaires.

 

VICTORIA QUARTER

 

Le coeur de ville a la particularité de recenser un millier de commerces dans un espace très serré, et totalement piétonnier. Le pied ! Briggate, la rue principale des commerces a plus de 800 ans.

Aujourd'hui la rue abrite des marques comme Harvey Nichols, Top Shop, Marks and Spencer, Debenhams...

La ville possède plus d'une dizaine de centres commerciaux, ou des artères reliant deux blocks d'immeubles. Si Victoria Quarter est l'un des plus beaux passages commerçants, abritant 70 boutiques, il est aussi le plus cher et le plus cossu. Avec des enseignes comme Louis Vuitton ou Vivianne Westwood.... Il ferait presque revivre l'air de la Belle Epoque.

D'autres sont davantage contemporain comme The Light ou Saint-John...

Magnifiquement restauré, le Corn Exchange était autrefois le lieu où l'on achetait, négociait et vendait du maïs. La bourse de maïs. Aujourd'hui le Corn Exchange s'est reconverti et abrite différentes boutiques chics et trois restaurants. Sympa pour se réchauffer quand l'extérieur ne donne pas envie de sortir son bout de nez...

Voyages-3919.JPG

Voyages-3916.JPG

Voyages-3927.JPG

Plus de 1.000 boutiques je vous dis ! On est loin d'avoir pu toutes les faires ! Mais on garde nos bonnes vieilles habitudes : Marks&Spencer, Next, Accessorize, Waterstone's... Et puis évidemment, on repère vite les lieux où l'on peut laisser parler notre gourmandise !

Là, Leeds peut compter sur ses huit Starbucks Coffee, ses Costa Coffee et se Café Néro que l'on trouve à chaque coin de rue pour un chocolat chaud ou une tasse de thé, le tout accompagné d'une bonne part de Carrot Cake ou de Flapjack !

L'idéal pour faire une pause durant le shopping !

 

Voyages 5276

 

Et puis si on veut fuir toute cette foule ambiante, il suffit d'aller flâner le long des quais. Tranquillité et apaisement assurés.

En longeant un peu les quais, on finit même par tomber sur une usine peu banale . Il reste là un bâtiment de ce qu'a été l'empire Tetley, le fabricant de bière installé là en 1822.

Le reste de l'usine a été démoli pour laisser place à un nouveau quartier. Après 186 ans d'activité au sud de Leeds - et racheté en 1998 par le groupe Carlsberg - l'usine a fermé ses portes en 2011.

A son apogée, dans les années 80, Tetley était même la plus grande brasserie de Grande-Bretagne pour la bière en fût.

Le bâtiment devrait être reconverti en hôtel et restaurant. Un bon moyen de faire du tourisme industriel !

 

Sucre-5183.JPG

 

Et voici quelques bonnes adresses pour déjeuner sur le pouce, déguster un cupcake (les meilleurs du monde, pour l'instant !!!), prendre un grand chocolat mousseux et une part de carrot cake !

 

 PICKELS4

 

Il y a d'abord Pickles and Potter Deli Café au coeur de la Queens Arcade...  http://www.picklesandpotter.co.uk/

C'est l'histoire de Stuart Pickles (existe-t-il vraiment ?) et Lorna Potter qui ont monté ce petit restaurant tellement branché qu'il faut parfois faire la queue pour y manger. Surtout, la patronne des lieux, qui trône magistralement sur un tableau, nue, entourée de fruits et légumes, s'est donné pour mission de ne cuisiner qu'avec des produits locaux. Aussi, elle met en avant tous ses fournisseurs de produits frais, producteurs locaux et agriculteurs...

Elle propose quelques sandwichs à composer soi-même. Avec six différents pains. Des salades, cakes et soupes maisons. Ces fameux pickles, héritage de la colonie indienne, sont ces petits condiments conservés dans du vinaigre qui servent d'accompagnement aux sandwichs ou aux salades.

 

La présentation du menu sur l'ardoise n'est pas sans rappeler le style de la londonniene Primrose Bakery... Une marque de fabrique très british finalement !

20121011_143656.jpg

 

20121011_144117.jpg

  20121011_144132.jpg

 

Cela coûte malheureusement plus cher de manger dedans, (4,90 livres au lieu de 3,70 pour un sandwich) mais l'ambiance rétro et traditionnelle nous rassurent presque dans ce dédales de rues commerçantes...

Côté desserts, les carrot cake, flapjake, brownie et chocolate cake with raspberry sont autant d'invitations à la gourmandise...

 

Voyages 5098

 

Mais pas besoin d'en prendre trop, car l'adresse d'à côté est tout aussi savoureuse... et pour ma part, j'ai préféré prendre un second dessert chez Cupcakes by Charley !

http://www.cupcakesbycharley.co.uk/

 

CUPCAKES2

 

Probablement les meilleurs cupcakes que j'ai jamais mangé ! Avec une génoise légère et moëlleuse fabriquée tous les jours et une crème au beurre légère aussi et parfumée. Le tout décoré à la main. Ils sont un régal pour les yeux et pour les papilles !

Carrot Cake (miam), Caramel Fudge (méga miam), Lemon curd, red velvet, vanilla flake...

Des cupcakes réalisés de manière artisanales dans le laboratoire de Charley à Harrogate. L'enseigne possède d'ailleurs deux boutiques, dans la station balnéaire Harrogate et dans le centre ville de Leeds.

On peut même les emporter dans des boîtes hermétiques qui les protège des chocs.

L'idéal pour partir en balade et se faire une pause gourmande le long des quais ou au bord de la marina... ;) On a testé !

 

CUPCAKES1

 

 Devanture sobre, la boutique propose exclusivement des cupcakes. Et une version géante à partager, mais à commander à l'avance !

 

Sucre-5126.JPG

 CUPCAKES5

 

Autre adresse proche de Queens Arcade, dans le Thornton Arcade, l'arcade parallèle à celle-ci, il y a Bagel Nash.

On croyait trouver une enseigne de chaîne dédiée aux bagels. Mais en fait, il s'agit d'une enseigne fondée à Leeds en 1987 et présente uniquement dans l'Ouest du Yorkshire, avec au sept boutiques à Leeds et sept autres dans plusieurs villes autour (Huddersfield, Derby, Hull, Manchester et York).

 

Les bagels au 20 parfums différents sont confectionnés dans un laboratoire à l'entrée de la ville et livrés chaque jour.

Ils ne contiennent aucun conservateurs et sont 100 % d'origines naturelles, avec seulement 3 % de matière grasse !

D'abord distributeur de bagels frais et surgelés auprès des coffee shop du coin, Bagel Nash est devenue une véritable enseigne qui compte 120 salariés et qui exporte aujourd'hui dans plus de 20 pays ! Dont principalement l'Irlande, la France et l'Espagne.

Du coup, tout de suite, on porte plus d'attention à cette enseigne... http://www.bagelnash.com/

 

BAGEL NASH

 

Alors pour une pause déjeuner, une petite soupe, un paquet de chips Tyrell pour rester local et des bagels fait à la minute. Et pas à la française, passée sous le grill comme un panini après avoir été garnis ! Non, les vrais bagels sont réchauffés et dorés au grille-pain avant d'être garnis ! Fait à la minute en fonction de ce qu'on y met !

C'est encore plus moëlleux ainsi !

BAGEL_NASH2.JPG

   Sucre-5038.JPG

 

Autre coin sympa pour flâner, faire une course ou grignoter : le marché de Leeds. Kirkgate Market, le plus grand marché couvert européen est là, il nous ouvre les bras. C'est là même qu'un certain Thomas Spencer, caissier du Yorkshire, s'est allié à l'émigrant juif Michael Marks, pour ouvrir ensemble leur premier stand en 1884. Dix ans plus tard, le tandem essaimait des boutiques un peu partout en Angleterre. Aujourd'hui, Marks & Spencer est devenue la marque la plus emblématique de Royaume-Uni, aussi bien en vêtements qu'en nourriture.

 

Sucre-4861-copie-1.JPG

 

Pour les 100 ans de Marks&Spencer, cette horloge a été offerte et installée dans le premier hall de Kirkgate Market. En souvenir de celle qui trônait là il y a plus d'un siècle.

Kirkgate Market est en réalité un dédale d'étals, tous reliés les uns aux autres au fil des ans, par le biais d'agrandissements et d'extensions successives. Des panneaux racontent l'histoire de ce lieu où se fréquentaient quelque 100.000 visiteurs le samedi durant la Seconde Guerre mondiale. Devant plus de 400 marchands.

On y trouve de tout : des étals ne vendant que des oeufs (gros, petits, moyens, free range, organic...)

 

Sucre-4796.JPG

 

Et puis il y a aussi des bouchers, des charcutiers, des maraîchers, des fleuristes, des coiffeurs, des boulangers, des stands de petites restaurations, et même un atelier de cuisine, le fameux Ministry of Food de Jamie Oliver.

 

JAMIE_MINISTRY2.JPG

 

La coqueluche de la cuisine anglaise possède à Leeds l'un de ces 32 restaurants, Jamie's Italian, et l'une des six écoles de cuisine, Ministry of Food. http://www.jamieoliver.com/jamies-ministry-of-food/leeds.php

Son concept ? Prouver qu'il est facile d'apprendre à cuisiner bon, sain et pas cher. Les cours se déroulent sur dix semaines à raison de deux heures par semaine. Le centre est ouvert à l'heure d'ouverture du Kirkgate Market.

 

Nous avons également tester le restaurant de Leeds du chef Jamie Olivier. Mais de nuit, et dans une ambiance très sombre, éclairé à la bougie, difficile de vous faire des photos. Pourtant, les menus qui se veulent inspirés de la cuisine italienne étaient surtout très étonnants et séduisants. Complètement différents de ce qu'on a l'habitude de manger en France !

Voyez par vous-mêmes ! http://www.jamieoliver.com/italian/menu

 

Dans ce parcours gourmand, je ne vous parle pas non plus des nombreuses chaînes où on adore se poser avec un grand chocolat chaud et une part de gâteau : Starbucks, Café Nero, Costa Coffee...

Et surtout, j'oublie de vous dire à quel point les cupcakes et les biscuits de chez Gregg's ont l'air industriels et chimiquement agrémentés... Bien qu'appétissant pour les enfants. Vraiment, vaut mieux passer son chemin !

 

En tous cas si ce petit voyage à Leeds vous a donné envie de vous y rendre, j'en serai ravie !

Moi,  je vous le promets, j'y retourne dès que possible !

 

 

Repost 0
Published by flowersfood - dans Le goût des voyages
commenter cet article

Profil

  • Violaine
  • J'ai 32 ans. Journaliste indépendante, spécialisée dans l'économie et le monde de l'entreprise, je joue les food reporter au gré de mes rencontres... Je suis également passionnée de gourmandises et de cuisine conviviale.
  • J'ai 32 ans. Journaliste indépendante, spécialisée dans l'économie et le monde de l'entreprise, je joue les food reporter au gré de mes rencontres... Je suis également passionnée de gourmandises et de cuisine conviviale.

Et aussi...

Top blogs de recettes

Suivez-moi sur Instagram

Instagram